Forum DL650 - le motocollant du forum
Sommaire site dl650.org
Forum Suzuki DL 650
La FAQ de la DL 650
Tutos trucs et astuces
Revue de presse et liens
Accessoires DL 650
Documentation manuels...
Fiabilité de la DL650 pannes
Témoignages
comparo K4-L1 vs L2 et sup
Tests de bulles
Tests de pneus
Comparo crash-bars
Comparo bagagerie rigide
Infos techniques diverses
 Stan60 - brancher des accessoires divers et variés sur la DL650


Je te propose un schéma qui s'apparente à un "tuto" décrivant les connexions électriques de principe à réaliser pour brancher des accessoires divers et variés sur la moto.

Je ne suis ni électricien ni dessinateur. Le schéma n'est certainement pas aux normes graphiques utilisées par les pros, et il ne se veut qu'indicatif, et peut-être didactique par sa simplicité. Il permet de suivre "logiquement" les circuits à réaliser. Je ne me serais pas permis de le proposer sans l'avoir d'abord mis en œuvre afin d'être certain qu'il est fonctionnel et sûr.

Je me suis largement inspiré des travaux des membres du forum qui ont pris la peine de réaliser d'excellents tutos publiés dans la rubrique "Trucs et astuces", et je tiens ici à les féliciter et à les remercier chaleureusement. Il convient de consulter cette rubrique du site (une mine d'or) pour obtenir les détails de montage/démontage des organes de la moto (je pense plus particulièrement au carénage, au réservoir et au garde-boue arrière), ou de mise en place des nouveaux accessoires particuliers (Gipro et poignées chauffantes notamment).

Chacun des circuits décrits peut être utilisé séparément , en conservant à l'esprit qu'il est impératif de ne pas surcharger et de protéger le circuit électrique de la moto et les accessoires grâce à des fusibles aux calibres correctement dimensionnés (au plus juste) et des liaisons de diamètres suffisants. La fée électricité peut devenir réellement très "méchante", même en 12 volts. Vous ne pourrez pas dire que vous n'étiez pas prévenus !!!

Ce schéma sera plus particulièrement utile aux personnes souhaitant, comme moi, installer plusieurs accessoires, et encore plus si leur installation est réalisée en même temps.

Pour ce faire, j'ai opté pour des connexions réalisées à partir d'une boîte à fusible particulièrement bien adaptée à la moto, puisque conçue pour elle (l'installation peut tout à fait être faite en utilisant des fusibles séparés ou d'autres types de boîte à fusibles).

La vocation de ce site n'étant pas de faire de la publicité, je tiens les coordonnées de son fabricant/vendeur à la disposition de chacun par MP. Sa boutique japonaise figure par ailleurs parmi les liens du site.

Les avantages de ce type de montage sont nombreux :

- seule la boîte à fusibles est connectée sur la batterie, cela évite de relier plusieurs cosses à ses bornes,

- les fusibles sont centralisés sous la selle, à proximité des fusibles d'origine de la moto, donc très facilement accessibles, et tous au même format (je parle bien de la forme physique des fusibles, pas de leur calibre en ampères, attention à la fée !!!) ;

- le circuit de la moto n'est "repiqué" qu'une seule fois. En effet la boîte à fusibles est alimentée par la batterie via un relais qui coupe cette alimentation dès que l'on coupe le contact de la moto, cela évite d'oublier certains accessoires et de se retrouver avec une batterie à plat. Cela évite aussi que certains soient actionnés en votre absence, ce qui conduit au même résultat ;

- enfin, l'installation simultanée de plusieurs accessoires permet de réaliser quasiment un second faisceau plus "propre" que des fils tirés ici et là de manière anarchique.
Toujours sans vouloir faire de pub, je veux insister sur le côté réellement pratique de la boîte à fusibles que j'ai utilisée.

Elle dispose de 2 circuits distincts ; le premier alimente en permanence 2 fusibles (utile pour le Gipro et/ou une prise à relier à un chargeur ou à d'autre accessoires une fois le moteur coupé), tandis que le second alimente jusqu'à 6 fusibles "après contact" (avantages cités plus haut).

De plus, elle intègre dans le même (petit) boîtier un bornier de masses relié à la batterie.

Enfin, dans sa version V-Strom, elle est dotée d'un dispositif constitué de 2 prises venant s'intercaler sur une connexion existante de la DL, ce qui permet de récupérer proprement un plus après contact sans épissure ou prise rapide "voleuse" pour alimenter son relais.

Deux derniers conseils de bons sens :

- utilisez des couleurs de fils différentes pour alimenter les accessoires (en général rouge pour les départs vers les + et noir ou bleu pour les retours à la masse, cela présente un certaine logique et permet d'éviter de tout mélanger, surtout en cas d'installation simultanée de plusieurs accessoires ;

- essayez de prévoir les fournitures nécessaires (cosses, connecteurs, colliers de serrage, …) en quantité suffisante et prenez votre temps pour travailler sereinement. Il m'a fallu presque 2 jours pour réaliser l'installation complète, mais bon, je ne suis ni mécano, ni électricien…

Je ferai sûrement un de ces jours une modif à mon installation. J'ai prévu pour la prise allume-cigare, le klaxon et le feu arrière de brouillard des connecteurs M/F à 2 contacts (pas très chers et existant avec plus de contacts) installés près de ces accessoires, qui facilitent la connexion/déconnexion en cas de démontage des éléments d'origine sur lesquels ils sont fixés. Je pense que j'en mettrai aussi au niveau de l'interrupteur, du commutateur et du témoin de feu antibrouillard. Même s'ils sont pourvus de cosses, 7 fils arrivent à cet endroit. S'il était un jour nécessaire de démonter l'araignée, moi je prendrais la peine de les étiqueter, mais je ne suis pas sûr qu'un mécano pressé en fasse autant…

Comme la réalisation a été pour moi un peu laborieuse, je pense que l'installation du klaxon mérite peut-être un petit paragraphe particulier, et mes remerciements aux membres du forum qui ont planché sur la question.

Mon cahier des charges était le suivant :

- d'une part, je tenais à pouvoir l'actionner avec le bouton d'origine du commodo du guidon,
- d'autre part, je voulais pouvoir choisir entre le klaxon d'origine et le nouveau (indispensable si ce dernier n'est pas homologué, le mien l'est).

J'ai donc eu recours à un commutateur à levier qui satisfait à ces exigences.

Le problème que j'ai rencontré tenait au fait que le circuit d'origine ne m'apparaît toujours pas comme très logique. Je pensais que l'appui sur le bouton de klaxon du commodo provoquait la fermeture d'un circuit positif allant ensuite alimenter le klaxon. Eh bien c'est le contraire. Après vérification du schéma électrique et test sur la moto, le bouton de klaxon ferme le circuit de masse, le plus est permanent (derrière le contact bien sûr). Il faut donc " tirer " cette masse vers le relais puis repartir vers un plus.

D'abord le schéma électrique de principe



La boîte à fusibles est fixée sur une goulotte électrique domestique qui recueille proprement et qui protège les fils des différents circuits. Les 2 compartiments qui la composent permettent de séparer les départs positifs et les retours à la masse. La goulotte est elle-même surélevée dans le petit coffre sous la selle pour éviter toute stagnation d'eau (déjà observée suite à un nettoyage haute pression, moto sur la centrale) sur les fils. Pour la surélever, j'ai utilisé des obturateurs de boîtes de dérivation.


Rondelles (récup) utilisées pour surélever la boîte à fusibles


Goulotte (récup) installée sous la selle


Fils connectés Au centre de l'image, la prise de connexion chargeur ou accessoires (connexion permanente à la batterie, même contact coupé)


La boîte à fusible fermée. 2 relais - en haut, celui des klaxons, en bas celui, qui alimente la boîte à fusibles Une seule connexion nécessaire sur chacune des cosses de la batterie. Le fusible principal de 30 ampères.


Le nouveau faisceau desservant l'avant de la chouette


Le feu de brouillard arrière


L'interrupteur et la led témoin du feu de brouillard, et à côté, un commutateur permettant de choisir entre le klaxon d'origine et le nouveau.


Les nouveau klaxons beaucoup moins "timorés" !


Le support en alu des klaxons avant peinture Fixé sur l'écrou supérieur de radiateur et sur l'araignée


Le boîtier de commande des poignées chauffantes


La poignée chauffante droite Et la prise allume-cigare


Les buzzers connectés sur la centrale clignotante et collés dans le carénage (enfin audibles)


Et enfin, l'indispensable Gipro


Copyright - © Toute reproduction partielle ou totale des textes et photos de ce site est interdite sans autorisation écrite préalable